Cala Goloritzé

Couronnée de falaises et de chênes verts, la merveilleuse crique de Cala Goloritzé est une perle de la côte sarde. À ne pas manquer lors de votre séjour sur l’île d’Ogliastra.

Si une baie mérite d’être photographiée en Sardaigne, c’est assurément la baie de Cala Goloritzé. Les baigneurs se plairont dans la plage d’eau turquoise, d’une telle limpidité que celle-ci est devenue légendaire. Le littoral présente des caractères géologiques originaux : des falaises de grès rouge et rose toisent la mer sur le cap de Monte Santo, et un peu loin, on distingue une arche en pierre sculptée par l’érosion. Au-delà, l’aiguille du mont Caroddi culmine à 145 mètres, attirant les fous de belvédères. À l’arrière-plan, les pins, les yeuses et les arbousiers forment une jungle sauvage à dévorer des yeux. Une parfaite harmonie entre l’ordre végétal, l’ordre animal et l’ordre minéral ! Déclinant plage, sports de montagne, randonnée et expérience de fauconnerie, la crique de Cala Goloritzé est une attraction à voir absolument lors d’un voyage en couple ou par groupe en Sardaigne.

Notes du passé

La plage a vu le jour en 1962 à la faveur d’une érosion marine. Les falaises de grès qui protègent la baie se sont décomposées au contact des vagues ; une partie s’est effondrée, laissant place à un agrégat de galets blancs éparpillés le long du rivage. La baie de Cala Goloritzé est déclarée « monument naturel » depuis 1995. La qualité exceptionnelle du site a certainement joué dans ce verdict. Depuis le cap de Santo Manto, des formations rocheuses de toute forme dominent la baie, faisant de celle-ci un bijou naturel du golfe d’Orosei.

Une association environnementale a défendu l’accès de la plage aux bateaux motorisés. Cette mesure a été appliquée en 2007 dans le souci de réduire la pollution, d’une part, et de limiter le nombre de visiteurs, d’autre part. L’association réclame au touriste un droit d’entrée de 6 €, employé à financer l’entretien et le nettoyage du littoral. Pour information, la crique fait partie intégrante du parc naturel du golfe d’Orosei et de Gennargentu.

L’une des plages les plus touristiques de l’Ogliastra

La baie de Cala Goloritzé est située à Baunei, dans la région historique d’Ogliastra, province de Nuoro. Elle figure tous les ans dans le palmarès des 10 meilleures plages d’Italie établi par la communauté de TripAdvisor. Les amoureux de photographie ne seront pas déçus de visiter ce chef-d’œuvre de la nature auquel nulle description ne saurait rendre justice. En partant du plateau de Golgo, comptez environ une heure et demie de randonnée à pied avant d’atteindre la plage. Excepté le tourisme côtier, la chaîne de falaises du Supramonte di Baunei attire les adeptes du trek et de l’alpinisme. Jusqu’à 800 visiteurs sur la crique en saison estivale… Ce chiffre parle de lui-même, illustrant l’immense potentiel touristique de l’île d’Ogliastra.

Lieux d’intérêt incontournables

De nombreuses curiosités naturelles sont à voir sur la crique et dans les alentours :

La plage de Cala Goloritzé

La célèbre plage de galets mesure 150 m de long et 30 m de large. Baisée par une mer aux eaux transparentes qui s’avancent profondément vers le rivage, elle a de quoi assouvir les envies et les fantasmes des photographes. Ici, des falaises vertigineuses se présentent au regard, certaines s’élevant à plus de 500 mètres ; là, des pitons karstiques surgissent au beau milieu des vagues. Le coup de cœur des touristes est cependant la charmante arcade en pierre d’origine naturelle, façonnée par l’eau, l’érosion, le vent et le temps. En se baignant, on ne peut s’empêcher d’admirer les sédiments de galets gris reposant au fond de l’eau turquoise.

La plage des sources 

À trois minutes à pied de la plage précédente, on arrive à une plage miniature abritée par des brisants. De l’eau ruisselle depuis les fissures des rochers avant de rejoindre le cours de la mer, d’où la plage tient son nom.

L’arc en pierre

Prolongement naturel des pics karstiques, cette voûte en pierre fait rêver bien des touristes. C’est presque un crime de ne pas la prendre en photo.

Aguglia a Tramontana 

La baie est dominée par un majestueux piton calcaire haut de 180 mètres. Différents sentiers de randonnée sont proposés pour parvenir au sommet. L’itinéraire le plus populaire porte le nom de « symphonie des moulins à vent » ; c’est le même itinéraire qu’empruntèrent Allessandro Gogna et Zanolla Manollo, les deux premiers alpinistes qui ont réussi à gravir le massif en 1981. Vous remarquerez avec plaisir que le pic Aguglia a Tramontana sert de lieu de ponte et de nidification à des oiseaux de proie. Voir l’envol de l’aigle noir, du gypaète barbu ou du faucon d’Eléonore est une digne récompense qui vous fera oublier la fatigue du trekking. Ce circuit n’est pas à la portée des débutants, mais s’adresse aux trekkeurs entraînés.

Quand visiter Cala Goloritze ?

À l’image de la Sardaigne, la baie de Cala Goloritze connaît un doux climat méditerranéen : étés sèches et hivers modérés. Si la baignade est votre hobby, cela vaut la peine de partir entre juillet et août. Sinon, la meilleure période pour visiter Cala Goloritze est le printemps (avril-mai) ou l’automne (octobre). Les touristes n’auront pas ainsi à supporter les chaleurs caniculaires. Les espèces typiques du maquis méditerranéen refleurissent aux premiers jours du printemps, rendant magique la randonnée.

Comment s’y rendre ?

Cala Goloritzé est à 7 km à peu près de Baunei, sur la route entre Cala Gonone et Santa Maria Navarrese. Depuis la condamnation des bateaux à moteur qui sont accusés de polluer la crique et d’altérer l’intégrité paysagère, la plage est accessible principalement à pied. Enfilant vos chaussures de randonnée, explorez le haut plateau de Golgo et découvrez des paysages incultes et sauvages. Une escalade abrupte s’amorce à Sella Salinas, suivie d’une descente dans la vallée de Bacu Goloritzé. Le tout présente un dénivelé de 470 mètres.

Dans les alentours…

La randonnée ne se termine pas à Cala Goloritzé ; la crique est le point de départ de nouvelles aventures au milieu de la jungle méditerranéenne. Au cours d’une même excursion, vous pourrez combiner Cala Goloritzé et Cala Mariolu, un autre bijou de la Sardaigne. En vous dirigeant au nord, vous longerez la côte de Cala dei Gabbiani et poursuivrez ensuite par Cala Biriola, une jolie baie préservée qui se trouve à quelques kilomètres des piscines de Vénus. Sur la route entre Baunei et Dorgali, Cala Luna est une étape obligée, connue pour réunir quelques-uns des panoramas les plus beaux et les plus grandioses de la Méditerranée. Une balade fatigante, mais qui en vaut réellement la peine !

0 photos

Bonjour

Je suis Jean-Luc de "Sardaigne en Liberté". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+39) 328 89 40 305