Grotte del Fico

De passage à Baunei, village balnéaire au centre-est de la Sardaigne, profitez d'une escapade dans la grotte del Fico.

Si la science des cavités souterraines vous intrigue, visiter la côte sarde sera pour vous un privilège. Nichée dans les montagnes sauvages du Supramonte, entre Cala Biriola et Cala Goloritzé, la grotte del Fico réserve aux aventuriers une expérience inoubliable. C'était la tanière des phoques moines, un mammifère marin cousin de l'otarie que l'on croyait éteint en Sardaigne jusqu'en 1950. C'est l'histoire d'une équipe d'explorateurs passionnés qui revient en mémoire lorsqu'on avance dans les galeries de 40 m de profondeur. Entre balade en pirogue, étude du patrimoine minéralogique et vues riantes sur la Méditerranée, les touristes passeront de bons moments.

Histoire

Le mérite de la découverte revient à Siu Antioglu Morette, un pasteur de l'endroit. Sa localisation sur le front de mer, s'élevant à 10 m d'altitude derrière les anfractuosités des rochers, avait tenu la grotte del Fico cachée pendant des millénaires. Un jour, alors que Morette menait paître son troupeau, il parvint à grimper au-delà de la falaise et à explorer le coin. Grande fut sa surprise lorsqu'il remarqua un trou sombre béant, dans lequel il n'hésita pas à s'introduire.

En apprenant la nouvelle, des experts en spéléologie ont inspecté le site en 1957. On peut se faire une idée des sentiments qui agitèrent tour à tour les chercheurs au cours des premières fièvres de l'expédition. La marche dans le noir, quand il n'y avait pas encore d'électricité, l'impatience de descendre au fond du puits, la crainte de n'y rien trouver, puis les exclamations de joie devant une rencontre à laquelle ils ne s'étaient pas préparés : des espèces de phoques moines nageaient dans le bassin. Pour information, il y avait 20 ans que ces phoques n'étaient plus repérés sur les côtes de la Sardaigne et la communauté scientifique les avait classés comme disparus. Cette double découverte avait de quoi les rendre fiers !

L'homme de lettres sarde Marcello Serra, l'un des membres de l'expédition, fit part de ses impressions dans ces lignes : « La grotte que nous avons traversée n'a pas encore de nom. Nous aimerions la baptiser « Grotta del Castelo » (grotte du château), en hommage à son aspect imposant, ancré dans une immense falaise écrasant la mer ».

Aujourd'hui

Ouverte au public en 2005, la grotte del Fico compte parmi les plus belles grottes de la Sardaigne. La Société spéléologique de Baunei a repris les choses en main, au terme de quarante années d'oubli où le site a été fermé dans l'intérêt de l'espèce « phoque moine », dont on souhaite vivement la prolifération et la survie. Un groupe de spéléologues a convenu d'aménager la caverne. L'électricité à été installée dans les tunnels, et des passerelles ont été soigneusement installées pour faciliter la circulation des bateaux.

Visiter la grotte del Fico

Marchant sur la trace des explorateurs, enfoncez-vous dans l'immense caverne. Impossible d'y arriver à pied. Seuls les grimpeurs professionnels seront capables de dévaler la falaise. Les visiteurs louent d'habitude un bateau privé, avec ou sans chauffeur, les plus exigeants font appel à un paquebot ou un yacht haut de gamme avec un déjeuner complet à bord.

Quand le bateau atteindra le mouillage, le personnel du site vous accueillera à l'entrée et vous emmènera faire le tour de la grotte. La visite libre n'est pas autorisée.

Les points forts de la visite :

  • On peut se repérer facilement grâce au réseau d'escaliers et de passerelles ;

  • Le guide parle l'anglais à la perfection et fournit des informations factuelles ;

  • Les parois de la grotte dégagent un parfum d'énigme et de mystère, eu égard à leurs origines millénaires ;

  • La promenade en bateau réjouira les petits.

Comptez une heure environ pour faire le tour de la grotte del Fico. L'expédition apportera une fraîcheur bienvenue pour fuir les étuves estivales, en plus d'assouvir vos rêves et vos fantasmes d'aventuriers.

Infos pratiques

● Quand visiter la grotte del Fico ?

La grotte est ouverte uniquement en mai, juin, juillet, août et septembre. Les horaires de visite vont de 10h à 3h30. Une réservation préalable est requise pour les visites en automne ou en hiver. Les guides s'attribuent le droit d'annuler l'excursion si la météo est défavorable.

L'entrée est payante : 10 € pour les adultes, 6 € pour les enfants de moins de 12 ans.

● Comment s'y rendre ?

Le bateau est la seule option possible. Plusieurs ferry-boats partant d'Arbatax ou de Santa Maria Navarrese pourront vous y emmener. 

● Dans les environs

Cette aventure spéléologique vous laisse sur votre faim ? Pas de souci, d'autres grottes secrètes méritent une inspection le long de la côte orientale de la Sardaigne, près du golfe d'Orosei :

● La grotte naturelle de Bue Marino ;

● La grotte d'Ispinigoli ;

● Les grottes de Cala Luna.

Bonjour

Je suis Jean-Luc de "Sardaigne en Liberté". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+39) 328 89 40 305