La tombe des géants d’Osono

Qui n'est jamais venu en Sardaigne sans songer à ces galeries de pierres levées auxquelles la population donne le nom de « tombes des géants » ? Le site d'Osono en est l'un des plus beaux exemples.

À l'est de l'île sarde, dans un vallon retiré de l'arrière-pays, se cache un site de grande valeur archéologique: la tombe des géants d'Osono. Ceux qui ont visité la Sardaigne ont certainement eu l'occasion d'observer les nuraghes, des tours cyclopéennes qui recouvraient jadis les plaines et les hauts plateaux. Ces tours exceptées, les galeries de sépultures mégalithiques constituent pareillement un trait distinctif de la civilisation nuragique. Justement, un monument de ce genre attend les visiteurs sur la vallée d'Osono, proche du village de Tréi. Ce n'est pas n'importe quelle tombe de géants comme vous pouvez en voir partout en Sardaigne. Des preuves archéologiques accablantes soutiennent que le site funéraire d'Osono serait vieux de 1600 ans av. J.-C., faisant de celui-ci l'un des tout premiers ouvrages construits par les nuraghes. Avis aux adeptes de voyage hors des sentiers battus, qui veulent découvrir de la Sardaigne autre chose que ses plages et ses falaises sauvages.

Pour la petite histoire…

Il y a deux milliers d'années avant notre ère, durant l'âge du bronze, les nuraghes ont occupé la Sardaigne. Cette colonie disposait de lieux de sépulture publics pour ensevelir les morts. De type mégalithique, les tombes se présentent comme une enfilade de blocs de pierre alignés, avec des dolmens et des chambres funéraires. L'aspect impressionnant et la taille grandiose de ces structures leur ont valu le nom de « tombe de géants ». On en recense autour de 800 dans toute la Sardaigne.

Visiter la tombe des géants d'Osono

La reconnaissance du site d'Osono est un privilège pour les amoureux d'anthropologie. Une épaisse touffe d'arbustes tenait le monument à l'abri des regards durant des siècles. Il faudra attendre la fin de la décennie 1980 pour qu'il soit mis au jour et restauré avant d'être ouvert au public.

Située à flanc de colline, dont la descente est assez escarpée, la tombe mégalithique d'Osono apparaît devant vous. Ses parois de schiste et de granit lui confèrent une teinte crème éclatante. Le monument comporte deux parties : une galerie centrale, construite au début du xvi^e^ siècle av. J.-C., et une exèdre circulaire, achevée ultérieurement à partir du ix^e^ siècle av. J.-C. La galerie mesure 10 mètres de long, et l'exèdre 12,5 mètres. La structure fait 22.5 mètres dans tout son ensemble. À l'heure où ces lignes sont écrites, les travaux de fouille sont toujours en cours.

Le paradoxe entre l'ancienneté du monument et son parfait état de conservation ne laisse pas d'étonner. C'est une découverte incroyable d'apprendre qu'il y a des millénaires, avant l'arrivée des Phéniciens ou des Byzantins, avant même la prise de l'île par les Romains, une colonie habitait cette vallée et que cette tombe mégalithique est probablement la première qu'elle a édifié. Les pierres ont été posées vers 1600 av. J.-C. Pour arriver à cette estimation, les experts se sont appuyés sur les découvertes archéologiques : des fossiles humains, des débris de récipients en terre cuite, des poignards en bronze, des marmites, des bijoux en verre et en ambre ont été repérés au cours des fouilles. Cette datation donne des raisons solides de croire que la vallée abandonnée d'Osono est un berceau de la culture nuragique.

Comment y aller ?

Le site funéraire d'Osono est situé non loin de Tréi, un petit village de 1 097 habitants compris dans la province de Nuoro. Si vous y allez en voiture privée, prenez la route S125 qui relie Dorgali à Tortoli et poursuivez jusqu'à Triéi. Ensuite, dirigez-vous vers le quartier de Bau Nuraxi en suivant les sentiers indiqués par les panneaux. Le monument se trouve à environ 400 m de la dernière piste carrossable. Descendez la colline à pied, puis, à un tournant de la pente, continuez à droite pour atteindre la tombe.

Quand s'y rendre ?

Mieux vaut éviter la Sardaigne en juillet et août à cause de la chaleur et de la horde de touristes. Les touristes désireux de visiter la tombe des géants d'Osono sont invités à fixer leur départ au printemps (mai) ou en automne (septembre ou octobre).

Dans les environs…

D'autres ruines nuragiques abondent dans les environs de Tréi :

  • Le nuraghe Fratta ;

  • Le nuraghe Bau Nuraxi (à 1 km) ;

  • La Dupnisa Cave (à 1 km).

Bonjour

Je suis Jean-Luc de "Sardaigne en Liberté". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+39) 328 89 40 305