Sadali

Non loin de Barbagia di Seulo, la cité de Sadali allie à ses nuraghes et ses grottes de fées légendaires une qualité environnementale préservée. Le point.

Un voyage à Sadali ouvre les portes d'un monde enchanteur, où l'on voit une tour fortifiée datant de milliers d'années et des grottes habitées par des fées magiciennes, vous transportant brutalement dans une autre époque. Quoi que légèrement flatteuse, cette représentation de Sadali est fidèle à la réalité. Mais autant le dire franchement : si vous avez déjà parcouru les nuraghes de Seui, d'Osini ou la tombe des géants d'Osono, peut-être que les ruines nuragiques de Sadali ne marqueront pas votre esprit autant qu'elles le font chez les premiers visiteurs. Pour apprécier sa beauté, il faut faire le tour de l'église gothique San Valentino, que le chanoine Flavio Cocco a vantée en ces termes : Sadali est l'unique village en Europe à posséder une chapelle près de laquelle chante une plaisante cascade. Mêlant histoire et architecture dans un cadre naturel assez spectaculaire, la destination permet d'enrichir votre séjour sur l'île d'Ogliastra.  

Histoire

Sadali - Sàdali en dialecte sarde - a été habitée au début de l'âge du bronze par des peuples de la civilisation nuragique. Les ruines disséminées sur les hauts plateaux en font foi. Près du nuraghe Accodulazzo, par exemple, des armes en bronze et des débris de céramique ont été mis au jour par les archéologues. La présence punique et romaine sur le site est pareillement établie.

Au Moyen Âge, la ville a été gouvernée tour à tour par les magistrats de Cagliari et de Gallura, avant de passer sous la coupe de la République de Pise.

À compter de 1324, année de la prise de la ville par les troupes aragonaises, le sort de Sadali fut soumis aux jeux des luttes de pouvoir entre les classes féodales. Les comtes de Carroz transmettaient le flambeau de père en fils, avant de céder la place aux ducs de Mandas. Plus tard, la noble famille d'Alcantara s'ajouta à la liste des potentats locaux.

L'exploitation de la carrière d'anthracite de Corongiu fit décoller l'économie locale à partir de 1877. Sadali devint un centre économique majeur de l'Ogliastra. La production minière connut son apogée au cours de la Première Guerre mondiale et ne s'arrêta qu'en 1964.

Aujourd'hui : une station touristique en plein essor

Intégrée tout d'abord à Nuoro, puis passant provisoirement à Cagliari entre 2003 et 2016, Sadali fait partie actuellement de la province du sud de la Sardaigne. La cité partage ses limites avec Seulo au nord, Nulli et Esterzilli au sud, Seui à l'est et Villanovutalo à l'ouest. Le dernier recensement de 2019 fait état de 936 habitants dans ce village de 49,61 km2, soit moins de 20 habitants au kilomètre carré. C'est de gaieté de cœur que les marcheurs s'engageront dans ce territoire montagneux, où alternent plateau de dolomite, fleuves, sources et grottes souterraines. Excepté les joies de la randonnée, ils viendront en aide à un humble village rural, qui fonde ses espoirs sur le tourisme pour contenir son émigration.

À voir et à visiter sur place

Passer une journée à Sadali est une excellente idée que vous ayez l'intention de voyager dans l'ancien temps ou désiriez faire un trek aventureux. Voici un catalogue des lieux d'intérêt immanquables.

  • Le nuraghe Accodulazzo : proche du centre-ville, le nuraghe Accodulazzo est un patrimoine archéologique exceptionnel. Imaginez qu'il y a deux milliers d'années un peuple chassait et cueillait à cet endroit. La forteresse est située sur un haut plateau ponctué d'affleurements rocheux et culmine environ à 700 mètres d'altitude. Un but de randonnée apprécié des randonneurs d'hier et d'aujourd'hui.

  • La grotte Is Janas : trois janas se seraient refugiés dans cette grotte souterraine. Selon les croyances populaires, il s'agit de fées bienveillantes, mais quelques-unes ont un esprit malicieux les conduisant à user de pouvoirs de sorcellerie. La grotte mesure 350 mètres de long. En compagnie d'un guide, progressez dans les cinq chambres de la caverne (la sixième est inaccessible) et prêtez attention à la légende de ces créatures. Même si cela ne vous dit rien, apprenez que les domus de janas constituent un trait caractéristique de la civilisation nuragique.

  • Église Saint-Valentin : de fondation byzantine, l'église Saint-Valentin est la paroisse principale de Sadali.  Elle vaut le détour pour trois raisons : la paroisse est la seule en Sardaigne à porter la dédicace de ce martyr romain ; l'intérieur abrite un autel en bois vieux de plus de 400 ans. Mais le coup de cœur est la chute d'eau attenante, qui se jette dans une cavité souterraine baptisée Sa Bucca Manna. Quel privilège de se rafraîchir au bord de cette cascade et d'écouter sa douce sonorité en plein centre urbain !

  • En marchant dans les rues du bourg, trois autres lieux de culte retiendront votre attention : l'église Saint-Antoine ou Sant'Antonio de Su Fogu, l'église Sainte-Marie (achevée entre le XVe et le XVIe siècle) et l'église dédiée à Sant'Elena l'Impératrice.

  • Cascade Su Stumpu de Su Turrunu : à part la cascade de l'église Saint-Valentin, une cascade aux flots plus puissants attend les visiteurs le long d'une falaise abrupte. Vue saisissante sur le paysage champêtre !

Quand partir ?

La plupart des touristes partent entre juin et septembre. Comme c'est la haute saison, les prix des nuitées peuvent passer du simple au double aussi bien dans les hôtels que dans les chambres d'hôtes et les campings.

Comment s'y rendre ?

Les étrangers qui souhaitent venir à Sadali doivent prendre un vol pour Olbia ou pour Cagliari. Une fois arrivé, ils prennent une ligne de bus ARST pour rejoindre le centre-ville.                        

Vous aimerez…

  • Vous promener dans les oliveraies ;

  • Rendre hommage à l'église San-Valentino, l'icône architecturale de la ville ;

  • Accéder à la chute d'eau près de l'église ;

  • Descendre à l'intérieur de la grotte Is Janas ;

  • Inspecter le nuraghe Accodulazzo ;

  • Faire le tour de la ville en voiture privée.

Bonjour

Je suis Jean-Luc de "Sardaigne en Liberté". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+39) 328 89 40 305